Dans la société actuelle ou l’avenir peut parfois sembler incertain , l’immobilier rassure et l’accession à la propriété devient une priorité pour la majorité des français. Investissement locatif, achat de sa résidence principale dans le neuf, retour sur les différentes stratégies à adopter pour devenir propriétaire.

 

Investissement locatif

L’investissement locatif consiste à acheter un bien dans le but de le mettre en location et de se constituer ainsi un patrimoine immobilier tout en mobilisant un effort d’épargne moins important.  Il peut être intéressant pour une première acquisition dans le but d’accumuler du capital qui pourrait par la suite être utilisé pour l’acquisition d’une résidence principale. Cette stratégie semble donc être particulièrement viable pour un acheteur à la recherche d’une stabilité financière.

Ainsi, l’investisseur va auto-financer l’acquisition de son bien immobilier par la perception des futurs loyers ainsi que par l’obtention d’une réduction d’impôts substantielle. Son effort d’épargne nécessaire à la réalisation de l’opération en sera donc considérablement diminué.

A ne pas oublier, la revente d’un bien mis en location est soumis à l’impôt sur la plus-value, cette dernière sera donc imposée à hauteur de 19% et à cela ajouter les 17,2% de prélèvements sociaux.

 

Résidence principale

Une seconde solution pour un premier investissement peut être d’acquérir un logement neuf comme résidence principale. En effet, le neuf permet d’obtenir divers avantages non négligeables au moment de faire un choix. Outre le fait d’obtenir un bien immobilier respectant les dernières normes, il permet sous certaines conditions l’obtention d’une TVA réduite et d’un Prêt à Taux Zero allégeant ainsi le montant global de l’acquisition.

De plus, ce premier achat souvent de taille modeste, peut par la suite faire partie d’une stratégie de revente en vue d’une nouvelle acquisition mais peut également être conservé en locatif, entrainant ainsi une manœuvre intelligente de diversification des actifs immobiliers. Contrairement à l’investissement locatif, la vente de votre résidence principale n’est pas assujettie à l’impôt sur la plus-value.

Point négatif, le délai de livraison, les programmes  de logements neufs ne sont pas légions et les demandes nombreuses… Enfin, la qualité de vie souhaitée doit être l’élément moteur de tout projet d’acquisition. Dans le cas ou ce projet entrainerait une dégradation de ce bien être en imposant un logement plus petit, un déménagement dans un emplacement moins attractif, il semble alors raisonnable de rester locataire de son logement principal et de privilégier l’acquisition immobilière à des fins locatives.

 

Quelques chiffres a retenir

Le budget pour le logement correspond à 20% du budget total mensuel des français.

En France :

  • 58% des ménages sont propriétaires de leur résidence principale
  • 40% sont locataires
  • 36 millions de logements existants
  • 82% de résidences principales
  • 10% de résidences secondaires